• Métiers de la presse écrite

    pars à la rencontre de Lydie PICARD

  • Le journalisme t'intéresse ?

    Tu peux consulter la description détaillée du métier qui suit et en découvrir davantage sur l’informateur (c’est un spécialiste du métier qui a également accepté de répondre à tes questions).

  • L’Informateur de l'OIP :

    Lydie POICARD,

    Je suis journaliste depuis 2011. D’abord comme pigiste, puis comme indépendante, et maintenant comme salariée depuis 5 ans environ.

    Je travaille dans la presse écrite, à L’Avenir Luxembourg.

    J’adore ce job auquel je n’aurais osé prétendre quand j’étais ado, bien qu’il me faisait rêver. Audace, ténacité, rigueur et curiosité m’ont conduite vers ce métier

  • 6 questions pour Lydie

    pour en savoir plus sur les métiers de la presse écrite

  • 1) POURQUOI choisir ce métier ?

    C’est un métier passionnant, qui nous amène à travailler sur des sujets très variés, dans tous les domaines: santé, sport, économie, politique, histoire, culture, judiciaire… Une journée ne ressemble jamais à la précédente ni à la suivante.

    L’essence de ce métier: informer les gens au mieux, analyser, rendre compréhensible ce qui ne l’est pas toujours, aider les gens à mieux comprendre ce qui les entoure, leur donner des clés pour mieux appréhender des enjeux de société.

  • 2) Avec QUI travaille-t-on dans ce métier ?

    Le.a journaliste de presse écrite travaille au sein d’une rédaction. Il.elle collabore avec un metteur en page, un photographe, un vidéaste, un webiste. Bien qu’on lui demande de plus en plus de réaliser toutes ces tâches qui sont au départ des spécialités d’autres corps de métier.

     

    Le.a journaliste travaille également avec des sources pourvoyeuses d’informations. A lui.elle de vérifier les infos données par ses sources et de protéger ses sources.

     

    Il.elle est également amené.e à travailler avec une quantité impressionnante de personnes suivant les sujets qu’il couvre: acteurs du monde judiciaire, politique, de la santé, de la culture, du sport, des artistes, des associations…

     

    Le.a journaliste doit être capable de fonctionner en totale autonomie, tout en étant une personne de contact.

  • Pose toutes tes questions à Lydie

    en rejoignant son équipe "Microsoft Teams"

  • 3) En QUOI consiste cette profession ?

    Le.a journaliste recherche et recueille des informations, les vérifie et les rend accessibles au public. Il.elle hiérarchise l’information, l’écrit, la met en page, la décline sur le web et les réseaux sociaux.

     

    Quelles sont les qualités requises chez un.e journaliste ?

    • Polyvalence.
    • Résistance au stress.
    • Disponibilité et souplesse.
    • Réactivité.
    • Curiosité intellectuelle, ouverture d'esprit.
    • Autonomie.
    • Rigueur.
    • Esprit critique.
    • Objectivité.
    • Esprit de synthèse.
    • Persévérance, ténacité.
    • Sens de l'observation.
    • Diplomatie.
    • Facilité de contacts.
    • Sens de l’observation.
    • Bonne élocution.

    Au nive​au des compétences, on peut ajouter :

    • Posséder une grande culture générale.
    • Maîtriser son secteur d'activité (politique, sports, etc).
    • Connaître et appliquer les règles d'écriture journalistique.
    • Avoir de bonnes capacités rédactionnelles.
    • Avoir des notions de mise en page et de montage.
    • Respecter la déontologie journalistique.
    • Travailler et réfléchir vite par rapport à l'actualité.
    • Posséder un bon carnet d’adresses.
    • Respecter des délais de bouclage.
  • 4) OU cette profession s’exerce-t-elle ?

    Généralement au sein d’une rédaction. Mais on peut aussi être journaliste indépendant et travailler comme indépendant pour différents titres de presse ou agence de presse.

  • 5) QUAND exerce-t-on cette profession ?

    Les places au sein d’une rédaction sont rares. Il y a beaucoup de candidats, peu d’élus. Les rédactions travaillent également avec des collaborateurs externes, en d’autres termes des journalistes indépendants.
    Le temps est précieux. Une rédaction n’a donc pas le temps de former sur le tas une personne qui veut devenir journaliste. D’où l’importance de suivre des études de journalisme, en haute-école ou à l’université.
    On exerce donc le métier de journaliste à l’issue de sa formation et d’un stage.

  • 6) COMMENT devenir conseiller en prévention

    et rester au top dans sa profession?

    Pas besoin d’un diplôme spécifique pour exercer le métier de journaliste, mais c’est un « plus » indéniable pour accéder à la profession car les rédactions n’ont plus le temps d’apprendre le job sur le tas aux stagiaires.
    Comment rester au top ? En se remettant sans cesse en question, en s’adaptant aux nouveaux supports (digitaux), par le biais de formations continues.

  • Tu souhaites prendre contact avec Lydie ?

    Pose-lui toutes tes questions !